Manuel FEUFEU

Producteur 

de fromages de chèvres

1 route du stade

79230 Vouillé

Agriculture "au naturel"

Le mot du producteur

Du lait, oui, mais pas que.

 

Avant toutes choses, j’élève des chèvres pour le contact et le lien que j’arrive à établir avec elles.

C’est un rapport de confiance mutuelle, qui prend du temps et qui demande de la patience. J’aime à penser qu’elles me rendent service. Ce sont les premières travailleuses de ma ferme. J’aime à dire que l’élevage est un équilibre entre le bien-être des animaux et le bien-être de l’éleveur.

 

J’élève mes chèvres en pleine nature au bord du Lambon. Elles sont tout le temps en extérieur. Un champ avec une cabane sert de chèvrerie, lieu où elles rentrent chaque soir pour dormir.

Elles passent leur journée au champ, lieu où elles broutent divers végétaux (herbes, fleurs, écorces).

 

Pourquoi n’y a-t-il pas de fromage toute l’année ? Vous avez dû vous poser la question, sinon, je vous la pose. 

Les chèvres sont des mammifères, cousines des chevreuils, bouquetins et autres animaux cornus. Dans la nature, elles ont leurs petits au printemps lorsque l’herbe et les végétaux repoussent. Ensuite elles produisent du lait afin de nourrir leurs chevreaux et ce, jusqu’au sevrage vers 2-3 mois. Pendant l’hiver, les chèvres se reposent et sont gestantes. Je les maintiens en lactation en les trayant et en leur donnant des protéines (maïs) jusqu’au mois de décembre.

C’est pourquoi, il n’y a pas de fromage en hiver. Demandez-vous quand vous achetez du fromage, d’où provient le lait ? Comment se fait-il qu’au mois de janvier vous trouviez encore du fromage frais ?

 

Pourquoi est-ce que je ne garde pas tous les chevreaux ? Il faut un bouc pour 20 à 30 chèvres. Je ne peux donc pas garder tous les mâles. Concernant les chevrettes, je ne peux pas en garder beaucoup car j’ai choisi d’avoir une ferme à taille humaine avec une vingtaine de chèvres. Toutes les femelles sont vendues à d’autres éleveurs (professionnels ou particuliers), certains mâles sont gardés pour être vendus comme reproducteurs, enfin, les derniers, partent à l’abattoir après avoir été élevés sous les mères. Je les emmène moi-même à Lusignan. 

Vous souhaitez souscrire à un contrat ? Merci de contacter la référente.

Contrat
fromages
Référente
Magalie

Amap'tite Souchéenne

Suivez-nous sur Facebook

  • Facebook AMAP'tite Souchéenne

Centre socioculturel de Souché

3 rue de l'Aérodrome

amap.souche@gmail.com

05 49 24 50 35

logo centre socioculturel Souché - Niort
Logo Département Deux-sevres
Logo ville niort - vivre a niort
logo CAF Allocations familiales des Deux-Sèvres 79000

© 2020 Réalisation AMAP'tite Souchéenne - Mentions légales